Skip Navigation

Hazel Meyer et Christine Shaw

Centre Culturel Canadien
27 mai 2019
20h00 - 21h30

Hazel Meyer
Hazel Meyer, Archival non-archival (detail) from Muscle Panic, 2019. Courtesy the artist.
Capture d’écran 2019-04-24 à 11.41.13

Discussion entre l’artiste canadienne Hazel Meyer et la commissaire d’exposition canadienne Christine Shaw autour de l’exposition TAKE CARE présentée à la Ferme du Buisson jusqu’au 21 juillet 2019.

Cette conversation entre Meyer et Shaw s’articulera autour du vers de la poétesse canadienne Lisa Robertson, « Notre salive est le fluide de la politique », afin de mettre en lumière les capacités relationnelles, socialement constructives de leurs pratiques respectives.

Hazel Meyer est artiste et passionnée de sport. Sa pratique plastique et socialement engagée donne lieu à des installations qui deviennent des environnements pour des performances par des athlètes amateurs. Dans ses installations, ses performances et ses œuvres textuelles, l’artiste bouscule nos suppositions sur le genre et les corps, en particulier celles généralement associées au sport. Elle réinterroge les relations entre sport, sexualité, féminisme et culture matérielle. Son travail s’attache à réhabiliter des corps, des esthétiques et des politiques queer, souvent effacés de l’histoire du sport et des loisirs. À partir d’une recherche en archives, elle conçoit des installations immersives qui introduisent divers perturbatrices – lesbiennes-féministes, hors-la-loi du genre, butch pur cuir—dans les espaces performatifs du sport. Elle travaille souvent en collaboration avec sa partenaire, l’historienne des média Cait McKinney. Ensemble, elles explorent leurs attachements partagés aux histoires queer et à leur accessibilité publique à travers la recherche, l’écriture, la vidéo et les interventions archivistes.

Christine Shaw est directrice/commissaire d’exposition de la Blackwood Gallery et professeure adjointe au Département d’études en arts visuels de l’université de Toronto Mississauga. Son orientation de programme adopte une position critique à l’égard des urgences sociales, politiques et écologiques, se voue à développer des savoirs culturels-visuels durables et invite les publics à créer des rencontres inédites dans une lutte commune pour se dessiner un avenir. Son engagement pour développer un commissariat d’exposition expérimental et la résilience sociale s’est concrétisé dans des projets collaboratifs de longue durée tels que TAKE CARE, une série d’expositions invitant des artistes, activistes, soignants, curateurs d’art et chercheurs à s’exprimer de façon critique sur la crise du soin à la Ferme du Buisson (2019) et à la Blackwood Gallery (2017-18).

À travers l’exposition TAKE CARE, dix artistes nous interrogent sur la manière dont l’art, l’activisme, l’entraide collective, les pratiques féministes, la culture queer, les savoirs autochtones, ou une relation plus étroite à la terre, peuvent contribuer à une meilleure reconnaissance du care (soin) comme force sociale et culturelle.

Conférence en anglais.

Lieu

Centre Culturel Canadien
130 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris

Itinéraire
Chargement de la carte…