Skip Navigation

Divans maudits
Sorel Cohen

Centrée sur le dispositif de la cure psychanalytique et sur le motif du divan (autre version du “lit” qui constitue l’un des thèmes récurrents de la pratique de l’artiste), cette exposition réunit des ensembles d’oeuvres des années 1996-1997. Éminemment privé, le lieu physique de la psychanalyse est dévoilé ici soit sous la forme d’une série d’images inoccupées et renvoyant aux décors d’un ensemble d’analystes parisiens (« The Wounds of Experience »), ou habitées de la présence transparente et fantomatique du corps de l’artiste se livrant, nue, dans le rôle de la patiente (« The Body That Talks »). Chargées de la relation toute particulière qui relie le patient et son analyste, et de l’ambivalence entre la thérapie et l’érotisme d’une situation renvoyant à l’intimité d’un décor quasi-conjugal, ces photographies, qui allient images et textes, entraînent le spectateur dans un monde intérieur troublé autant que troublant.

Année d’édition : février 2003
22,2×22 cm , 78 pages , 40 reproductions couleur et 2 reproductions noir et blanc.
Prix de vente : 22 €. Texte bilingue français-anglais.

Dates de l’exposition :
du 26 février au 24 mai 2003.

Texte de Gérard Wajcman : “Le Corps du délit”.

Ouvrage disponible en librairie ou nous contacter à l’adresse suivante :
catalogues@canada-culture.org