Skip Navigation

Lorraine Fontaine, Jacqueline Salmon
Texte de Dominique Baqué

En réunissant les œuvres auxquelles ont donné lieu deux promenades solitaires (celle de l’artiste canadienne Lorraine Fontaine et celle de l’artiste française Jacqueline Salmon), ce projet cherche à planter une borne à la croisée de deux chemins ; pour faire surgir deux manières de marquer l’espace. «  »In Deo » » de Jacqueline Salmon rend compte d’un certain vertige devant l’immensité étrangère d’un lieu qu’il lui aurait semblé dérisoire de vouloir réduire à des paysages. De ses cheminements dans les montagnes de l’Ouest canadien, elle rapporta des photographies de plans rocheux finement ciselés et d’arbres secs et noircis. L’errance de Lorraine Fontaine est marquée par la conscience que le corps impose au regard et qui le détourne sans cesse de l’horizon et du lointain pour l’attirer dans le fouillis des choses proches. Sculpteur et photographe, les objets déracinés la retiennent.

Année d’édition : février 1997
23,5×22 cm , 72 pages , 15 reproductions couleur – 24 reproductions noir et blanc.
Prix de vente : 12 €. Texte bilingue français-anglais.

Dates de l’exposition :
du 28 février au 18 avril 1997.

Préface de Jean Fredette.
Introduction de Catherine Bédard.
Textes de Dominique Baqué : “Jacqueline Salmon : mémoriaux” ; “Lorraine Fontaine : le génie du lieu”.

Ouvrage disponible en librairie ou nous contacter à l’adresse suivante :
catalogues@canada-culture.org