Skip Navigation

Dominique Blain : Déplacements

Centre Culturel Canadien
27 septembre 2019 - 14 janvier 2020

Dominique Blain, Bouddhas de la collection du Musée de Kaboul, vidéo, 2019.
Dominique Blain, Bouddhas de la collection du Musée de Kaboul, vidéo, 2019.
Dominique Blain
Dominique Blain. La Grande Galerie du Louvre, 1939. Photo : Bibliothèque Kandinsky, MNAM/CCI, Centre Pompidou-RMN-Grand Palais, MV2547- Fonds Marc Vaux

En regard de crises politiques majeures, de guerres, de répression de la liberté, de vandalisme, de catastrophes naturelles, que représentent pour nous les œuvres d’art ? Et que sommes-nous prêts à faire pour protéger un chef-d’œuvre ?

L’exposition réunit une série de photographies d’archives tirées de l’histoire de France retravaillées par l’artiste autour d’une sculpture monumentale prenant la forme d’une caisse de transport d’œuvre aux dimensions d’un chef-d’œuvre précieux et invisible.

Déplacements se compose d’une grande installation centrale, Monuments II, de deux œuvres vidéographiques (Dérive et Bouddha de la collection du Musée de Kaboul), d’une sculpture de verre lumineuse (Mirabilia II) et de photographies (Aether, Bamiyan, La Vénus de Milo).

Monuments II (2019) aborde la question de la protection de l’art contre des événements traumatiques. Elle rend hommage aux efforts de sauvegarde de l’oeuvre d’art faits à travers ses déplacements par des hommes et des femmes, employés d’institutions ou simples citoyens. Cette installation réunit une série de photographies d’archive tirées de l’histoire de France retravaillées par l’artiste autour d’une sculpture monumentale prenant la forme d’une caisse de transport d’œuvre aux dimensions d’un chef-d’œuvre précieux et invisible.

Déplacements inclut également un ensemble de sculptures en verre, Mirabilia II (2015-19), conservant en creux la silhouette d’œuvres disparues, volées ou détruites à divers moments de l’histoire.

Ces formes sont en fait la mémoire de plusieurs objets, bâtiments ou monuments artistiques disparus. En les ramenant dans la lumière, ces œuvres qui reprennent vie réaffirment le rôle historique qu’elles portent en elles. Elles témoignent à la fois de la grandeur et de la fragilité des civilisations.

A proximité, Bouddha de la collection du musée de Kaboul interpelle le visiteur, image statique d’une sculpture en pierre animé d’un regard aux aguets, surveillant l’espace environnant.

Reconstruction revisitée et extension d’œuvres majeures antérieures de Dominique Blain conservées au Musée national des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ) et au Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM), Monument II et Mirabilia II sont présentées aujourd’hui parce qu’elles soulèvent des enjeux toujours actuels et nous confrontent à l’importance du devoir de mémoire pour la projection de notre humanité future.

C’est dans ce contexte que prend toute sa signification une œuvre nouvelle, Dérive, dont l’artiste a réservé l’inédit pour le contexte européen. Réalisée à partir de centaines d’images en circulation trouvées sur internet, qu’il s’agisse d’images de presse ou d’images amateur, Dérive expose la fragilité des hommes et des femmes traversant la mer, sans protection, en quête de liberté. Œuvre vidéographique puissante et engagée, éminemment respectueuse de l’image des humains qu’elle expose, Dérive nous interroge sur notre volonté de voir, de savoir et d’agir.

En partenariat avec la Semaine des cultures étrangères 2019 organisée par le FICEP

Commissaires d’exposition : Ami Barak et Catherine Bédard

Vernissage le 26.09, 18:30 — 20:30
Visite guidée avec l’artiste le 26.09, 18:30

Plus d’infos

Lieu

Centre Culturel Canadien
130 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris

Itinéraire
Chargement de la carte…